Your Shopping Cart

It appears that your cart is currently empty!

CONTINUE SHOPPING

Beauties Talks Beauty with Marie-Philippe Jean

by BEAUTIES TRIBE |

On vous le mentionne souvent, notre petite communauté bourgeonne de femmes inspirantes. J’ai croisé Marie-Philippe pour la première fois sur le set de son émission «Le temps des vacances». J’ai tout de suite été fascinée par son ouverture d’esprit et son besoin d’aller en profondeur. Sa plate-forme principale est instagram, où elle interagit toujours de façon sensible et courageuse avec sa communauté. Elle y raconte ses histoires et celles des autres pour nous aider à mieux comprendre l'expérience humaine et le monde dans lequel on vit. Durant les 10 derniers jours menant à son 30ième anniversaire, Marie-Philippe a fait appel à sa communauté en posant 10 questions les poussant à faire une introspection sur plusieurs aspects de la vie. À suivre ici.

Photo : Ariane Poulin

PHOTO : ARIANE POULIN

Beauties, beauty talk, storyteller, holistic beauty, self love, self care , creative quest

Ta relation avec le monde de la beauté

Ça me fait plaisir de répondre à cette question à quelques jours d’avoir 30 ans! C’est le patinage artistique et la télévision qui ont forgé ma relation à la beauté entre l’âge de 6 et 27 ans. C’est rough un peu comme lieux d’apprentissage! Les standards de beauté traditionnels y sont constamment encouragés. Ma vision de ce que ça signifie « d’être belle » y a subi plusieurs distorsions (j’en ai fais des pirouettes pour tenter de répondre à ces standards!). Mais plus je faisais des efforts, plus j’étais misérable et plus je m’éloignais de ma beauté naturelle. Je suis assez fière du chemin parcouru parce que je me sens très libre aujourd’hui, très assumée. Tout est une question d’énergie - quand je prends soin de la mienne en étant active et concentrée à faire ce que j’aime, je sais que c’est beau ce que je dégage, parce que c’est ce qui m’attire chez les autres - l’enthousiasme, la joie et la passion.

Est-ce qu’il existe quelque chose de plus beau que la décision de cultiver tout ça au quotidien en laissant faire le reste? J’pense pas! 

Soin de la peau / Corps

J’ai découvert dans un marché de Byron Bay la marque de produits naturels Dollar Hippy Club et je n’ai aucun souvenir de ma vie avant leur Miracle Oil à base de chanvre. C’est un mélange d’huiles qui remplit sa mission première d’hydrater ma peau, mais qui m’apporte aussi beaucoup de calme. Je verse quelques gouttes dans ma paume, je prends trois grandes inspirations en apportant mes mains près de mon visage, et je l’applique ensuite. 

J’utilise aussi la mousse Eclipse de la marque végane Luna Bronze environ une fois par mois pour un teint hâlé toute l’année. La base du produit est olive plutôt qu’orangée, le résultat est naturel et me remonte le moral entre deux voyages au soleil. Voilà, le secret de mon tan quatre saisons est dévoilé! 

Photo : Ariane Poulin

PHOTO : ARIANE POULIN

Soin de la peau / Visage

Ma routine de soins prend son origine dans mes habitudes de voyageuse: tout doit entrer dans une petite trousse. Je nettoie mon visage soir et matin avec le nettoyant Superfood de Youth to the People ou avec le sérum nettoyant Confidence in a Cleanser de itCosmetics, qui agit aussi comme démaquillant. Ma crème de tous les jours, c’est l’hydratant sans huile au thé vert de Boscia que je mélange avec quelques Sunshine drops de Drunk Elephant. PASSION SOLEIL! 


Une à deux fois par semaine, j’exfolie ma peau avec le Superfoliant au charbon de Dermalogica, à qui je suis loyale depuis des années.  

Si je prends l’avion, je m’assure d’avoir des eye pads de la marque coréenne Oh K! dans mon sac et je les applique sans gêne en plein vol. C’est comme appliquer des compresses d’eau froide sous ses yeux et j’en suis un peu dépendante. 

Photo : Ariane Poulin

PHOTO : ARIANE POULIN

Maquillage

Même règle: tout doit entrer dans une petite trousse. 

Fun fact: c’est Maripier Morin qui m’a montré à me maquiller quand j’étais au secondaire. On patinait ensemble et je me souviens d’avoir appris à appliquer du bronzer en traçant le chiffre trois et du blush en souriant pour faire ressortir mes pommettes en suivant ses conseils dans le miroir de la salle de bain à l’aréna. Aujourd’hui, quand j’ai envie de me maquiller, je combine ce que j’ai appris d’elle à ce que j’ai appris de Léa, qui m’a souvent maquillée sur les plateaux et qui m’a surtout donné la permission ultime de ne suivre aucune règle. 

Je ne possède pas de fond de teint, j’applique seulement les Cloud Paint de Glossier sur mes joues, mon nez (PASSION SOLEIL) et mes paupières et je décoiffe mes sourcils avec le Boy Brow de Glossier ou le Gimme Brow de Benefit. J’ai récemment fait l’acquisition du sérum anti-cernes de ILIA en vue de la saison froide pour les jours où j’aurai envie de camoufler le bleu sous mes yeux. Pour les malhabiles comme moi - son application est facile et précise avec un beauty blender. 

Comme je recherche toujours un effet lumière «je reviens tout juste de la plage»,  je fais appel à ma Miracle Oil avec 1-2 gouttes sur l’os de la joue. 

Hair Talk, Moisture, MalibuC, Beauty Talk, Friends

Soin des cheveux

En plus d’avoir cessé leur croissance en 1995 (j’ai les cheveux aux épaules depuis la maternelle), mes cheveux sont secs, épais, et leur texture naturelle n’est pas sans rappeler la laine d’acier. Une triste combinaison perdante! 

C’est après plusieurs années de recherche et plusieurs centaines de dollars dépensés en brushings pour sauver la mise que j’ai découvert ce qui fonctionnait pour ma crinière. Je ne jure que par l’huile capillaire de OUAI, que mon cheveu boit comme du Kool Aid. Je l’applique sur mes pointes et mes longueurs après avoir séché mes cheveux à la brosse ronde et je la traîne partout. Sous la douche, je fais appel au traitement Hard Water de la marque végane californienne Malibu C et j’utilise des shampooings et revitalisants naturels en rotation. Je lave mes cheveux une fois par semaine et quand c’est possible, je les laisse sécher à l’air libre avant de les placer au fer (si non on m’appelle Monica (F.r.i.e.n.d.s, épisode The One in Barbados.)

Ah et je bois des tisanes à la feuille d’ortie, reconnue pour stimuler la croissance des cheveux. *doigts croisés*. 

Photo : Ariane Poulin

PHOTO : ARIANE POULIN

Fragrances

J’ai longtemps aimé porter la fragrance Beach Walk de Margiela, mais je ne porte maintenant que ma Miracle Oil que je combine parfois à une eau de toilette de Bois de Santal. Dans les fragrances comme dans la vie: less is more.

Bien être

On l’sait: le mouvement est essentiel à la santé du corps et de la peau, mais de la créativité aussi; et c’est le moteur de mon travail. Je suis active à l’extérieur deux fois semaine en tant que coach chez HappyFitness, et le week-end en nature. Quand je ne joue pas dehors, je prends des classes au studio ELMNT. 

Photo : Ariane Poulin

PHOTO : ARIANE POULIN

Je prends de la chlorophylle tous les matins, et pour le reste, j’essaie d’être à l’écoute pour pallier à mes besoins avec les bons suppléments selon les saisons (de la Vitamine D l’hiver et du magnésium en période de stress, par exemple). J’ai découvert le mélange d’adaptogènes Brain Buzz de Wylde One au Beauties Lab et je l’ajoute à une tasse d’eau chaude quand j’ai un brainstorm ou une session d’écriture tôt en matinée. En soirée, les huiles de CBD m’aident à ralentir mes pensées et m’endormir plus vite. 

Je m’assure aussi de faire de la place toutes les semaines pour voir mes amies. Comme anti-stress ou support à sa santé émotionnelle, y’a pas mieux que de passer du temps avec les gens qu’on aime. 

 

Comments (0)

Leave a comment