Your Shopping Cart

It appears that your cart is currently empty!

CONTINUE SHOPPING

Beauties Talks Beauty With Théo Dupuis-Carbonneau, rédactrice en chef beauté du ELLE Québec

by BEAUTIES TEAM |

J'ai rencontré Théo il y a plusieurs années par l'entremise d'un blogue ou elle a rédigé un portrait sur moi, en formule similaire de celle du Beauties Talks Beauty With. Drôle d'adon, non? Depuis, je suis son parcours dans la sphère médiatique montréalaise et je fan girl sur la façon dont elle aborde le féminisme, la psychologie et la beauté avec grandeur d'esprit et humour. 

Théo dupuis Carbonneau , Elle Quebec,  Natural Beauty, Beauties Talk,

Sa relation à la beauté

La beauté, j’en mange quasiment 24h/24 parce que c’est d’abord et avant tout mon travail, mais aussi une passion. Je pense que comme ben des affaires, il y a plusieurs philosophies que l’on peut aborder en beauté et, personnellement, la mienne est de miser sur des produits efficaces, qui allient autant des bons ingrédients que la nature a à nous offrir que des actifs de synthèse sûrs. J’ai eu une peau assez facile pour la grande majorité de ma vie – et je dois dire que je tenais ça pas mal pour acquis jusqu’au début de ma vingtaine, où j’ai eu une crise d’acné assez sévère et assez difficile à contrôler. Il n’y avait pas encore de gros mouvements Instagram de skin postivity à ce moment-là et j’avoue que j’ai trouvé ça assez rough sur l’estime.

Alors que je n’avais jamais porté de fond de teint avant, je n’osais plus aller faire une commission sans me tartiner d’un produit hyper couvrant au préalable. Et comme la majorité de mon acné était kystique, c’était aussi extrêmement douloureux. L’inflammation et les éruptions ont fini par se calmer au bout d’un an ou deux (pas mal au moment où je suis sortie d’une relation super toxique) et je me rappelle du soulagement que j’ai ressenti en retrouvant ma peau apaisée. Je me contentais d’une crème BB légère quand je me maquillais, le matin. Le fait de ne pas avoir mal à la face 24/7, aussi, était un réel soulagement. Et, surtout, je ne me sentais plus comme une «mauvaise» rédac en chef beauté… comme si la qualité de mon travail se reflétait par mon épiderme. Plot twist: l’acné, c’est super multifactoriel et complexe, et même avec les meilleurs produits du monde, la meilleure alimentation du monde et les meilleures intentions du monde, ça se peut que ça persiste. 

Skin care, holistique, beauty, natural, elle quebec, Theo Dupuis Carbonneau, drunk elephant, etymologie

La preuve? Après quelques années de break, mon acné est revenue full pine au début du confinement. Il faut dire que gérer le stress et l’incertitude en pleine pandémie mondiale, c’est assez difficile, voire impossible. J’ai eu ben de la difficulté à cerner comment prendre soin adéquatement de ma peau dans les semaines où mon acné était à son plus intense, mais depuis avril ou mai, environ, j’ai trouvé une routine qui me convient et que j’adapte légèrement au jour le jour, selon les besoins de mon épiderme. Il ne faut pas oublier que c’est le plus grand organe du corps et que ses besoins évoluent de temps en temps! Ma routine de soins, pour moi, c’est maintenant un moment de calme qui m’appartient, où je prends le temps de toucher et de masser ma peau, de la nourrir et de l’apprécier. Même chose pour le maquillage. Disons que je me maquille pas mal moins à mesure que les années passent – et encore plus depuis le début du confinement et du télétravail! – et quand je le fais, c’est pour le fun, parce que ça me tente et pas pour camoufler la texture de ma peau.

Théo Dupuis Carbonneau, beauty talk, Self love, maquillage, Beauties, La neige , fenty beauty, caudalie, etymologie, palo, skin care, holistic

 

Sa Routine de Soins visage 

Un des grands avantages de mon travail, c’est de pouvoir essayer pas mal tout ce qui se fait sur le marché. Mais dans tout ça, je garde un ordre assez précis d’actifs qui fonctionnent pour ma peau, matin et soir. 

Le matin :

Je rafraîchis mon visage avec une débarbouillette d’eau tiède, puis je le sèche en tapotant doucement avec une serviette. Ensuite, je mets un sérum à la vitamine C, un ingrédient de choix pour donner de l’éclat et uniformiser le teint, sur l’ensemble du visage (en ce moment, j’alterne entre le sérum C-Firma, de Drunk Elephant et le sérum à la vitamine C et aux probiotiques de la marque montréalaise Étymologie), un sérum avec de l’acide salicylique sur ma mâchoire, mon menton et mon nez (j’ADORE le sérum VinoPure de Caudalie et je l’ai recommandé à des dizaines de personnes qui ne jurent que par lui aussi!), un sérum à base d’acide hyaluronique, de peptides et/ou de niacinamides pour hydrater et repulper la peau (il y en a plein sur le marché, mais ces temps-ci, j’ai un faible pour le sérum de la marque torontoise Serumize), une crème contour des yeux à la vitamine C (mes deux préfs: le sérum très puissant anticernes et réducteur de rides de Kiehl’s et la crème pour les yeux Banana Bright d’Ole Henriksen), avant de terminer avec une crème hydratante (en ce moment, j’alterner entre la Glowfix Jour, d’IDC et la crème à la vitamine C C.E.O, de Sunday Riley) et une protection solaire (mes incontournables de la saison: la Unseen Sunscreen, de Supergoop!, la crème solaire minérale Invisible Physical Defence, de Dermalogica, les gouttes 360 de Coola et la crème minérale teintée Physical Fusion UV Defense de Skin Ceuticals.)

Skin care, holistique, beauty, natural, elle quebec, Theo Dupuis Carbonneau, drunk elephant, etymologie

Le soir :

Je masse mon visage au moins une minute avec le nouveau baume Papaya Sorbet de Glow Recipe. Il déloge le maquillage et l’excès de sébum sans laisser de film gras et ses enzymes de papaye laissent la peau TELLEMENT douce. Vraiment un de mes coups de cœur dans les lancements de l’année. Ensuite, j’utilise un nettoyant aqueux qui convient à ma peau (ces temps-ci, j’alterne entre le gel purifiant Normaderm de Vichy , et le nettoyant adoucissant The Rice Wash, de Tatcha). Une à deux fois par semaine, j’applique une crème à base trétinoïne sous prescription qui s’appelle Stieva-A. Les autres jours, j’alterne entre un sérum vendu librement avec du rétinol ou du bakuchiol (dans mes préférés du moment : le sérum Bakuchiol Cannabis Sativa, d’Étymologie, le sérum Infinity de Nuori ou l’huile clarifiant au rétinol et à l’acide salicylique de Dermalogica) ou un soin à base d’acide glycolique (un incontournable pour affiner le grain de peau). Et je termine pas mal toujours avec le masque de nuit hypoallergénique Cica, de LaNeige, afin d’apaiser et de renforcer ma barrière cutanée.

Skin care, holistique, beauty, natural, elle quebec, Theo Dupuis Carbonneau, drunk elephant, etymologie, dermalogicaSoins capillaires 

Je suis chanceuse, mes cheveux ondulent naturellement, donc du printemps jusqu’à la fin de l’automne, je m’en tire pas mal sans outils chauffants. Je les lave une à deux fois par semaine et j’alterne entre une gamme pour les cheveux blonds (je CAPOTE sur la gamme Blond Absolu, de Kérastase et sur la collection Bright Blonde, d’Oribe) et une gamme qui traite en profondeur la fibre capillaire et qui prévient les dommages causés par les stress environnementaux et externes (je suis une fanatique de la collection Genesis, de Kérastase, depuis son lancement, au printemps dernier. Ma chevelure est réellement plus dense et vigoureuse depuis que je l’utilise). En sortant de la douche, j’enroule mes cheveux dans une serviette en microfibre pour absorber un maximum d’humidité et limiter les frisottis, puis je les démêle doucement avec une Wetbrush avant d’appliquer le sérum Cicaplasme de Kérastase. Je les laisse pas mal tout le temps sécher à l’air libre et quand il reste environ 20% d’humidité, j’applique quelques gouttes de la Dark Oil de Sebastien Professionnal. Je trouve qu’elle ajoute de lumière à ma chevelure tout en définissant mes vagues. 

Routine de soins pour le corps 

C’est pas mal l’étape la plus simple de ma routine, haha! Une ou deux fois par semaine, je m’exfolie sous la douche avec l’incroyable gommage de la marque montréalaise Palo by Aimée & Mia. Il fond sur la peau, il laisse un film hydratant et il sent LE CIEL! Je change de savon pour le corps au gré des lancements que je dois essayer, mais j’ai un faible pour le gel lavant surgras Rêve de Miel, de Nuxe. Et je viens de découvrir les créations de la Montréalaise Alexandrine Pierre et de sa marque Apprenti Ôr’ganik. Je suis complètement gaga de son gel nettoyant Cedarwood. Il faut dire que je suis fan des odeurs herbacées et genderneutral. J’hydrate mon corps une fois aux trois jours environ (je sais, je devrais le faire au quotidien!) et j’alterne entre la lotion adoucissante de la compagnie québécoise Reversa – zéro sensorielle, mais elle rend la peau douce comme aucune autre et c’est vraiment un incontournable si vous faites de la kératose pilaire! –, la Crème de la Crème Light de la marque torontoise Cela (elle sent délicieusement bon et laisse la peau veloutée) et le baume fondant pour le corps de G.M. Collin, récemment lancé. 

Fenty beauty, sephora, La neige , holistic beauty, Théo Dupuis Carbonneau, Beauties

 Maquillage

Comme je disais plus haut, ma routine maquillage s’est simplifiée avec les années. En fait, je ne me maquillais presque jamais quand j’allais à l’université (je n’avais ni le temps, ni les moyens, bien honnêtement), mais après, je me suis rattrapée. Pendant la première moitié de ma vingtaine, je me faisais un full face complet presque chaque jour. Maintenant, si je me maquille, ça me prend à peu près dix minutes top chrono. Pour le teint, je suis fidèle depuis vraiment longtemps à la crème CC Your Skin But Better, d’It Cosmetics, que je mélange à part égale avec un peu d’Hollywood Flawless Filter de Charlotte Tilbury. Je réchauffe mon teint en balayant un peu de poudre bronzante O!Mega Coconut Bronze, de Marc Jacobs, sur les points saillants du visage, puis je l’illumine avec un peu de poudre illuminatrice de Laura Mercier. J’aime beaucoup appliquer un peu de couleur sur mes paupières avec un Match Stix de Fenty Beauty, couleur Yacht Lyfe. Je l’estompe avec les doigts et le tour est joué. Un peu de mascara – j’ai un faible pour ceux de Lancôme (comme le Hypnôse) et de L’Oréal Paris (comme le Extra-Volume Collagen) et un trait de ligneur liquide dans la muqueuse supérieure (oui, oui, je le mets sous les cils et non sur la paupière directement pour donner l’impression de cils plus fournis. C’est mon petit truc secret depuis que j’ai 15 ans!), un baume pour les lèvres teinté (j’aime beaucoup ceux de Fenty Beauty) et c’est pas mal tout – pré-COVID, je portais tout le temps des rouges à lèvres vibrants, mais mettons que c’est plus tricky avec le port du masque. Je termine avec une petite brume fixatrice, comme l’Élixir de beauté, de Caudalie. 

Skin care, holistique, beauty, natural, elle quebec, Theo Dupuis Carbonneau, drunk elephant, etymologie, Gucci  

 Fragrances 

J’ai une magnifique collection de parfums, mais il y en a un que je porte vraiment tout le temps. C’est genre LE parfum qui «sent Théo» pour mes amis, mon +1 et ma famille. Nirvana Rose, d’Elizabeth & James. Une rose musquée, boisée, pas poudrée ni vieillotte du tout. Une fragrance très particulière que j’aime d’amour, que j’ai rarement sentie sur quelqu’un d’autre et qui me vaut des compliments presque quotidiennement! Sinon, je porte souvent Mémoire d’une odeur, de Gucci. C’est un parfum très particulier, unisexe, où la camomille est bercée de note boisée et terreuse. Ce n’est vraiment pas pour tout le monde, mais je trouve son odeur vraiment énigmatique!

 

Drôle de truc à savoir sur moi: je me parfume toujours aussi avant d’aller dormir, mais pas avec mon parfum de la journée. C’est là où je porte des fragrances plus capiteuses ou ambrées!

 

Les à-côtés

Je suis une grande lectrice. J’ai appris à lire en maternelle, pendant le verglas, parce que je voulais jouer au Scrabble avec «les adultes», donc ma sœur et ma cousine, âgées de 10 ans de plus que mois, ont eu la patience de m’enseigner à la lire. Depuis, je dévore bouquin après bouquin. Je lis beaucoup d’autrices d’ici, je trouve qu’on a des plumes magnifiques au Québec. Je garde mes livres longtemps, car j’aime les relire au fil des années, les laisser m’habiter différemment selon mes expériences, dénoter de nouvelles nuances derrière un passage, trouver un nouveau sens à une ligne… C’est une grande richesse, les mots. Quand je lis et quand je fais ma routine de soins, je fais souvent brûler de l’encens ou une chandelle, c’est comme un rituel qui m’apaise et qui me berce.

Skin care, holistique, beauty, natural, elle quebec, Theo Dupuis Carbonneau, drunk elephant, etymologie, Marie Darsigny

 

Skin care, holistique, beauty, natural, elle quebec, Theo Dupuis Carbonneau, drunk elephant, etymologie




Skin care, holistique, beauty, natural, elle quebec, Theo Dupuis Carbonneau, drunk elephant, etymologie

Photos : Ariane Poulin 

Marianne Caron

Comments (0)

Leave a comment