0

ton panier d'achat

Il semble que ton panier soit actuellement vide!

CONTINUER À MAGASINER

Le vernis à ongles non-toxique, c’est quoi? 

by BEAUTIES TEAM |

Une manucure peut être une forme d'expression, tout comme une façon de prendre soin de soi. L’augmentation de ventes de vernis à ongles en 2020, soit en plein confinement, démontre que c’est une pratique de la beauté très personnelle.

Si comme moi tu apprécies une manucure bien faite, tu t’es peut-être déjà questionné sur l’impact environnemental de cette pratique de « self-care ».

Fidèle à la philosophie du Beauties Lab, j’ai cherché à comprendre qu’est-ce qu’un vernis non-toxique pour t’aider à faire un choix éclairé lors de ton prochain achat, en plus de savoir comment t’en disposer lors de ton ménage de printemps.

Overglowedit instagramCrédit photo: @overglowedit sur Instagram

La petite histoire du vernis à ongles

Embellir ses mains en peignant ses ongles est une pratique très ancienne. L’élite de l’ancienne Égypte utilisait du henné pour colorer ses ongles, pendant que les Chinois concoctaient un mélange de blanc d’oeufs, cire d’abeille, gélatine, teinture végétale et de gomme arabique pour colorer leurs ongles rouges ou noirs.

Aujourd’hui, l’industrie internationale du vernis à ongles est énorme et continue d'augmenter en 2021 (entre autres grâce à un intérêt grandissant pour ces produits chez les hommes!). Chez nos voisins les USA, c’est 60% des femmes qui utilisent des produits pour les ongles !

Asap Rocky Nails

Crédit photo: @asaprocky via Daily Mail

Le vernis à ongles aujourd’hui

Il va de soi qu’en 2021 les scientifiques utilisent différents ingrédients que nos ancêtres égyptiens et chinois pour créer des formulations qui répondent aux attentes élevées des millions de consommateur(trice)s actuels. C’est plutôt impressionnant qu’un produit qui en apparence semble si simple soit:

  • Coloré et vibrant
  • Que la couleur qui ne s’efface pas
  • Qu’il s’applique facilement
  • Qu’il soit assez mince, mais assez épais
  • Qu’il colle à l’ongle, mais puis s’enlever facilement
  • Qu’il devienne dur et brillant
  • Qu’il résiste à l’eau et l’huile
  • Qu’il ne s’écaille pas
  • Qu’il sèche rapidement

Est-il réellement possible de créer un vernis à ongles naturel qui répond à cette longue liste de critères? Non. Par contre, on peut créer des vernis à ongles « clean » et non-toxiques.

Formulation traditionnelle vs. Non-toxique

Ce qui différencie les formulations traditionnelles aux formulations non-toxique est la présence du « toxic trio » (Formaldehyde, Dibutyl Phthalate, Toluene). Ce sont 3 ingrédients à éviter, car ils ont prouvé être lié à des problèmes de santé, en plus de contaminer nos sols et notre eau lorsque le vernis à ongles n’est pas débarrassé correctement.

Lorsque tu magasines un vernis à ongles « clean », cherches l’appellation « 3 free » ou plus (4 free, 5 free...).

« 3 free », c’est la base, ça veut dire qu’il n’y aucun des 3 ingrédients du « toxic trio ». Puis, plus on augmente, moins on retrouve d’ingrédients douteux. Par exemple, « 5 free » signifie l'absence de 5 ingrédients nocifs. Le nombre correspond à la quantité d’ingrédients traditionnels « nasty » qui ne sont pas utilisés dans le produit. 

Dû aux considérations négatives importantes du « toxic trio », la plupart des grandes marques de vernis à ongles comme Essie et OPI ne contiennent plus de Formaldehyde, Dibutyl Phthalate et Toluene. 

D’autres marques vont encore plus loin et bannissent davantage d’ingrédients à risque. Par exemple, le vernis à ongles de Butter London, vendu au Beauties Lab, est « 8 free » et non testé sur les animaux. Encore mieux !

Butter-London Beauties Lab

Certains vernis à ongles sont identifié « cruelty-free », organique et/ou végétaliens. À garder en tête qu’une certification ne remplace pas les autres. Ainsi, il existe des vernis à ongles « 3 free », mais testé sur les animaux et vice-versa.

Alors que ces dernières certifications sont importantes au niveau éthique, ce n’est que le « toxic trio » qui dicte la façon de se départir d’un vernis à ongle.

À ma connaissance, le vernis à ongles avec le plus d’ingrédients bannis est le « 15 free » de Sally Hensen.

Comment se débarrasser d’un vernis à ongles...

...Lorsqu’il est « toxique »

Pour jeter un vernis à ongles traditionnel, tu dois absolument l'emmener dans un centre de tri où il sera disposé adéquatement avec d’autres déchets domestiques dangereux comme la peinture et les batteries.

Les vernis à ongles qui ne sont pas « 3 free » et qui sont jetés dans la poubelle se retrouvent dans nos dépotoirs, donc dans notre sol, et leur contenu contamine notre terre et notre eau (yikes).

Même si la bouteille de vernis à ongles est complètement vide, le verre, le pinceau et le bouchon ne sont ni recyclables, ni jetables, car ils ont été contaminés et ils représentent le même risque pour nos sols.

...Se débarrasser de vernis à ongles «non-toxique »

Ton vernis à ongles « 3 free » n’est pas un RDD (résidu domestique dangereux). Tu peux simplement nettoyer la bouteille et recycler le verre.

Pour la nettoyer, mets quelques gouttes de dissolvant dans la bouteille, agites la pour nettoyer l’intérieur, vide le dissolvant sur un papier essuis-tout, jette l’essuis-tout à la poubelle (pas dans les toilettes, ça aussi ça peut contaminer nos eaux!), puis recycle le verre de la bouteille.

Les bouchons et pinceaux du vernis à ongles sont rarement recyclables. Par contre il existe quelques options sur le marché des vernis à ongles avec un bouchon en bois (biodégradable) ou en plastique recyclé (moins d’impact).

En bref, même si tu peux jeter ton vernis à ongles normal dans un centre de tri, c'est définitivement meilleur de magasiner 3 free pour ta santé et la planète.

Ma Stratégie

Pour ma part, je décide de porter du vernis à ongles au gel « 9 free ». Je priorise le gel, car ce type de produit tient à mes ongles plus longtemps et au bout du compte, j’en utilise moins.

Il me reste aussi des vernis à ongles traditionnels et je ne cours pas au centre de tri tous les jeter. Je garde les couleurs qui me plaisent encore, car je préfères tout de même terminer ce que j’ai avant d’acheter mieux.

À ma prochaine visite dans un salon de manucure, je vais demander comment l’endroit se débarrasse de ses bouteilles vides afin de ne pas contribuer à la contamination de notre belle planète.

Ongles naturels beauties lab

Crédit photo: Anne St-Onge

Il est clair que l’option la plus écologique est de ne pas utiliser de vernis à ongles du tout. Cependant, comme mentionné plus tôt, le vernis à ongles est bien plus qu’une jolie couleur sur nos doigts. Il est alors rassurant de savoir que cette pratique d’amour de soi et d’expression peut-être faite avec des options non-toxiques (et tu sais comment les identifier!).

Bio-Anne-St-Onge

Sources d'information:

https://open.spotify.com/episode/1qMgggV8VwgRaDduDYcAO2?si=HEyLaAPaRdCr1Q6OlKT74Q&nd=1

https://www.youtube.com/watch?v=kK3VUSjKXoU

https://www.youtube.com/watch?v=cyVWm8LH1ns

https://www.dermadoctor.com/blog/nail-polish-ingredients-avoiding-the-toxic-trio/

https://www.globenewswire.com/news-release/2020/09/10/2092186/0/en/Global-Nail-Care-Industry.html

https://www.businessinsider.com/men-manicures-nail-polish-art-2020-2

https://medium.com/@getsnailzapp/nails-through-the-ages-797c2043c013

Image de couverture: Pinterest

Commentaires (0)

Laisse un commentaire

FR